Prendre des photos de la population au Maroc n'est pas facile. Même si l'on demande une autorisation, il y a toutes les chances d'essuyer un refus direct. La seule solution si l'on tient absolument à faire quelques portraits est donc la photo volée : soit en faisant une photo de dos (mais ça manque souvent d'intérêt), soit en utilisant un téléobjectif (genre paparazzi) mais le portrait manque souvent de vie, soit en prenant une photo à travers la fenêtre de sa voiture. C'est le cas de cette photo, prise alors que la voiture roulait à une cinquantaine de km/h. Pour avoir une photo nette dans ces conditions il faut obtenir un temps de pause le plus faible possible; j'avais forcé la sensibilité de l'appareil à 640 ISO et l'ouverture à F/4 et sous-exposer d'un diaphragme. Résultat le temps de pause calculé par l'appareil est de 1/1000s. Je préfère cette méthode à l'utilisation de la priorité à la vitesse qui risque de faire monter les ISO trop haut, ce qui génère une photo trop bruitée. Ensuite c'est surtout la chance qui m'a permis d'avoir un cadrage aussi précis à cette vitesse (la photo n'est pas recadrée) ! Les différentes attitudes de ces hommes, la variété des couleurs des costumes, leurs regards bienveillants me plaisent beaucoup.

IMG_1779

Hommes du désert, Maroc

Canon EOS7D + objectif Canon 24-105 F4 L/IS, F=50mm, 640 ISO, -1D, 1/1,000s